Mode d'emploi

Lorsqu’il s’agit de passer le balai, la question de l’autonomie ne se pose pas. Il n’en va pas de même lorsqu’il s’agit de tâches plus difficiles ou plus importantes.

C’est en déterminant ces tâches à l’avance que vous pouvez fixer ce que le salarié peut faire ou décider seul et en autonomie et, au contraire, les tâches sur lesquelles il doit vous rendre compte et obtenir votre décision avant d’agir.

Vous trouverez dans l'outil Marge d’autonomie quelques exemples de tâches qui vous aideront à imaginer les situations que peut rencontrer le salarié.

Vous pourrez ainsi lister les tâches que vous considérez comme « critiques » :

  • Tâches déterminantes pour la réussite de la mission que vous confiez à le salarié (par exemple : négocier son intervention avec un artisan).
  • Tâches sensibles (par exemple : reporter l’achat de la bouteille de gaz pour la gazinière).

Les questions à se poser

  • À quels cas particuliers ai-je moi-même déjà été confronté dans cette situation ?
  • Quelles actions peuvent faire l’objet d’incidents ? D’accidents ?
  • Que doit faire le salarié en cas d’incident ? D’accident ?

Outil à disposition

Pour vous y aider nous mettons à votre disposition une liste de marge d’autonomie.

 

Les outils téléchargeables de ce dossier thématique

Fermer

Comment ça marche ?

Fermer

Déjà inscrit ?
Connectez-vous

Merci de renseigner un mot de passe valide
Fermer

Mot de passe oublié ?

Un e-mail vous sera envoyé avec un nouveau mot de passe

Fermer

Première visite ?
Inscrivez-vous gratuitement