Mode d'emploi

Votre relation et les tâches que vous confiez à votre salarié évoluent ? Les règles qui les encadrent doivent donc elles aussi évoluer. Elles ne sont pas inscrites dans le marbre, bien au contraire, elles changent au même rythme que votre quotidien.

Quand les mettre à jour ?

  • À la fin du premier mois de collaboration, pour voir si toutes les règles envisagées lors des premiers jours sont toujours pertinentes et valables.
  • Lorsqu’un incident est survenu, ou lorsqu’il a été évité de peu, pour anticiper les incidents du même ordre.
  • Tous les six mois ensuite, pour faire un point ensemble sur l’état de votre relation, ce qu’il faut changer, améliorer, travailler, etc.

Comment procéder ? Une mise à jour se fait toujours ensemble. Passez en revue chaque point et demandez au salarié ce qu’il faudrait améliorer selon lui. Gardez en tête que c’est à lui de formuler les améliorations qui le concernent.

Outil à disposition

Pour vous aider, nous mettons à disposition un exemple sur les règles comportementales au travail que vous pouvez télécharger.

Astuce

Si le salarié ne voit pas quoi améliorer, citez des exemples concrets de situations qui auraient pu être mieux gérées (pensez à rester factuel !). Et veillez à ne pas induire vous-même ce qu’il faudrait faire, laissez-le conclure par lui-même.

Points de vigilance

Faites en sorte de limiter l’ajout de nouvelles règles pour ne pas vous retrouver avec une liste de quinze ou vingt points différents. Il est souvent plus pertinent de réécrire une règle ancienne que d’en ajouter une nouvelle.

Focus

Conseils pour ameliorer votre relation au quotidien :

Gardez toujours présent à l’esprit quelques principes de base très simples, mais très importants :

  • Vous êtes l’employeur, il est le salarié – chacun ses droits et ses devoirs
  • Vous êtes particulier employeur, c’est un professionnel – si son contrat de travail est précis et qu’il détient les compétences requises, il sait ce qu’il a à faire, nul besoin de le surveiller en permanence
  • Veillez à ce qu’il reste sur le long terme toujours parfaitement ponctuel, efficace, honnête et, surtout, respectueux de votre dignité – ce dernier point est important car, au fil des jours et des gestes répétés quotidiennement, les relations risquent de se banaliser et de perdre de leur qualité de départ. Ne laisser pas s’installer un certain laisser-aller, relevez tout de suite le premier manquement et exigez qu’il ne se reproduise pas.
  • Ne lui demandez pas d’accomplir des tâches qui n’ont aucun rapport avec celles pour lesquelles vous l’avez embauché et qui ne sont pas inscrites dans son contrat de travail. Vous risquez de le mettre en porte-à-faux et peut-être de provoquer une faute dont vous serez responsable. N’oubliez pas qu’un salarié à domicile ne peut faire que ce pour quoi il a été embauché : s’il peut vous aider à votre toilette, il ne peut en aucun cas prodiguer des soins médicaux par exemple. S’il peut effectuer quelques démarches administratives simples ou vous accompagner à la banque, il ne peut pas résoudre des problèmes financiers ou fiscaux à votre place.
  • N’hésitez jamais à féliciter et remercier le salarié quand vous êtes satisfait de son travail et de son attitude générale vis-à-vis de vous.

Les outils téléchargeables de ce dossier thématique

Fermer

Comment ça marche ?

Fermer

Déjà inscrit ?
Connectez-vous

Merci de renseigner un mot de passe valide
Fermer

Mot de passe oublié ?

Un e-mail vous sera envoyé avec un nouveau mot de passe

Fermer

Première visite ?
Inscrivez-vous gratuitement